top of page

INTERVIEW EXCLUSIVE : STÉPHANIE, COUTURIÈRE CHEZ SARNEIGE.

Aujourd’hui, nous avons l’immense plaisir de vous faire partager au travers d’une interview exclusive, le quotidien d’une personne très importante au sein de notre usine GVG Sport, Stéphanie une des couturières.


Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

– Bonjour, je m’appelle Stéphanie A., j’ai 40 ans et je travaille chez GVG Sport pour la marque Sarneige depuis 16 ans.


Quelles études avez-vous suivi avant d’obtenir cet emploi ?

– Alors j’ai passé un Baccalauréat Option matériaux souples, qui intervient dans la conception de produits industriels en matériaux souples (textiles, cuir, etc.), de la production et du contrôle qualité, de la maintenance, et de la commercialisation.


Quelles sont vos fonctions au sein de l’entreprise ?

– Chez GVG Sport, je m’occupe de l’organisation du planning de l’atelier couture (qui peut comporter jusqu’à 15 personnes en haute saison), du développement de l’activité couture, de la réalisation des échantillons que nous montrons aux clients pour notre commercialisation. Je suis aussi en charge de la réalisation des gammes de fabrication des produits sur-mesure, et bien entendu je suis couturière pour les produits et tapis Sarneige.


Que préférez-vous dans votre profession ?

– Oh il y a quelque chose que j’aime tout particulièrement, c’est la conception et la réalisation des échantillons!


Et qu’est-ce-qui est le plus difficile dans ce métier?

– Et bien là, c’est vraiment la couture des grandes housses pour les sautoirs par exemple, car ces produits sont très volumineux et lourds! Nos tables de couture sont immenses… Par exemple, une housse d’une aire d’évolution 6 x 6 m pèse environ 50 kg. La manipulation est vraiment difficile


Vous parlez du côté négatif de ce métier, mais quels en sont les aspects positifs?

– Un des aspects positifs de la couture chez GVG, est le fait que ce n’est pas un travail répétitif. Une couturière fait une housse de A jusqu’à Z. Nous commençons le produit, et terminons le produit. C’est un peu comme un atelier de mode!


Je vois… Et quelles sont les qualités qu’une couturière doit avoir?

– Une couturière doit être soigneuse et surtout très consciencieuse, car ce sont des produits destinés aux sports, donc nous devons respecter les normes de sécurité.


Pouvez-vous nous donner des exemples de temps de couture?

– Alors par exemple, pour coudre un tapis associatif (avec des bandes velcro pour pouvoir s’accrocher à d’autres tapis) de 40mm, il faut de 20 à 25 minutes. Pour un matelas de 2400 x 2000 x 200mm, il faut 1h. Et enfin pour une aire d’évolution de 6000 x 6000 x 40mm, je mets 14h!


Décrivez-nous maintenant les étapes de fabrication de la housse d’un tapis.

– Je vais prendre l’exemple d’un type G400 associatif: d’abord nous découpons la bâche, puis cousons du zip sur la partie antidérapante. Après cela, il faut coudre du velcro doux sur le dessous, 1m sur la largeur et 2m sur la longueur. Ensuite vient la couture du velcro mâle sur les bandes, puis la fermeture des 4 coins du revêtement grain cuir. Et enfin, la couture de la périphérie en insérant les bandes avec du velcro mâle à l’opposé du velcro doux.


Qu’aimeriez-vous dire pour conclure?

– Le mot de la fin : chez GVG Sport et surtout avec la marque Sarneige, nous disposons d’un bon matériel professionnel. Nos produits sont qualitatifs et surtout, fabriqués en France! C’est une garantie de qualité… et très dans l’air du temps!


Merci Stéphanie, nous vous souhaitons davantage d’années heureuses au sein de notre entreprise, et aussi beaucoup de succès pour les produits Sarneige.

Kommentare


bottom of page